PRÉPA SCRAMBLER: ÉPISODE 2

By xabi • L'atelier • 24 Mai 2013

Comme il a été dit précédemment, le guidon à été équipé d’une paire de leviers type Lucas. Leur look rétro m’a séduit. Il a fallu trouver une astuce pour que ce levier de frein à câble puisse actionner le système de frein à disque de la roue avant. La solution retenue a été d’actionner par câble un maître cylindre placé sous le réservoir, et qui lui serait connecté aux étriers de frein avant. Je me suis pour cela procuré un maître-cylindre de BMW K1200LT moderne et puissant. Tout ce qui dépasse du bocal à été enlevé à la fraiseuse. Du levier original en 2 parties, je n’ai gardé que la partie pivot et poussoir de piston à laquelle j’ai adjoint un renvoi en alu actionné par le câble. Des photos seront plus explicites.

La ligne d’échappement demandera à être positionnée correctement. Plusieurs possibilités.

 

Cette fois, c’est le choix 2 qui s’impose. Ensuite, la longueur. Les échappements trop courts ne me plaisent pas. Ni ceux qui arrivent à l’arrière ( ou même dépassent). Le bord arrière du moyeu me paraît un bon repère. Autre écueil à éviter: lorsque l’on monte des pots non-conçus pour des BMW ils ont une position divergente au lieu d’être parallèles à l’axe de la moto. D’origine, c’est le silencieux lui-même qui fait un angle qui le garde le long de la moto. Je réalise donc coude intermédiaire à placer juste avant les silencieux pour rétablir l’alignement. Les soudures seront ensuite meulées.

Maintenant que la moto a trouvé ses lignes, on re-démonte tout. Nettoyage, ponçage, apprêtage et peinture du cadre de la boucle arrière et de toutes les pièces à restaurer.

Le moteur est ouvert, nettoyé, décalaminé. Inspection et changement des roulement et joints qui le nécessitent. Les culasses sont refaites. Cylindres, pistons et segments sont bons. Un déglaçage des cylindres suffit. Purge et vidange de tous les liquides.

Tout est ensuite remonté. La bécane n’a déjà plus la même allure. Propre et brillante, elle commence à avoir de la gueule.

Je mets en place un garde-boue avant en alu que je coupe à la bonne longueur. 54cm me semble bien. Pour le fixer, je réalise deux tringles à partir d’une tige d’inox de 5mm. J’hésite sur la géométrie à donner aux deux tringles.

Ce sera finalement le choix numéro 3.

Remontage de la ligne d’échappement avec de la bande thermique.

Installation des carbus avec des cornets.

Voilà où nous en sommes.

À suivre

5 Responses

  1. Pingback: Vidéo de présentation atelier-11.fr

  2. Greg

    bonjour , tout simplement magnifique , j adore le look de cette becane , et pourtant jamais eu ce type de moto , merci pour les idees

  3. Pingback: Prépa BMW R65 scrambler

  4. David Desharnais

    Moto vraiment superbe, du travail d’artiste. Merci de nous faire partager la restauration.

  5. bart

    vraiment du beau travail ; j aurais rajouté des soufflet de fourchemais j ai retenu des idees mon mon projet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *